Le jour où Victoriaville a planté son drapeau au Costa Rica!

Fondée en 2005, Industek n’aurait jamais pensé que, plus d’une dizaine d’années plus tard, elle se retrouverait à exporter ses produits dans un pays de l’Amérique Centrale, soit le Costa Rica.

Nous avons réalisé une entrevue avec l’équipe de gestion d’Industek : Voici le récit d’une fabuleuse réalisation d’une entreprise de Victoriaville qui n’a jamais craint de repousser ses limites pour rayonner à l’international!

Industek est un fabricant de presses pour le recyclage et de produits de compaction, pour une saine gestion des matières résiduelles.

Industek Victoriaville

L’entreprise victoriavilloise concentrait ses services au Québec et dans certaines provinces canadiennes. Mais tout a changé lorsqu’une opportunité s’est présentée avec l’entreprise EBI, une compagnie de Berthierville.

En fait, Industek a toujours privilégié des relations étroites avec ses clients, c’est cette chimie qui est a permis la création de cet important projet: « la philosophie d’Industek a toujours été d’avoir des relations de partenariat avec les clients.  C’est le cas avec EBI, qui possède des sites d’enfouissement sanitaire au Costa Rica. Ainsi, lorsque l’on nous a demandé si l’on pouvait leur fournir des compacteurs intégrés, nous n’avons pas hésité une seule seconde! »

Pourtant, la tâche s’annonçait titanesque! Mais l’opportunité d’accroître la notoriété d’Industek en valait largement l’investissement de temps et d’argent.

Il faut une logistique pour réussir à exporter ses produits à l’étranger, surtout lorsque ceux-ci sont volumineux, comme c’est le cas des compacteurs intégrés : « La grosseur de nos compacteurs a effectivement complexifié la livraison. On a d’abord pensé leur expédier nos machines en pièces détachées et les faire assembler rendues à destination. Finalement, nous avons décidé de redessiner nos équipements pour en réduire le volume afin qu’ils puissent être transportés dans des conteneurs. »

Il fallait aussi s’adapter au niveau électrique.  Les voltages sont différents du Canada, les ingénieurs d’Industek ont dû revoir l’électricité de leur produit.

Une fois que les compacteurs ont été fabriqués et peinturés à la couleur exigée par le client, Industek les a transportés jusqu’au port. De là, ils ont été envoyés au Costa Rica par bateau.

Au départ, c’est 4 compacteurs qui ont été livrés à San José, la capitale du Costa Rica, où sont situés les sites d’enfouissement de Empreras Berthier EBI.  Mais rapidement, le client en a demandé 10 autres : « Nos machines sont tellement simples d’utilisation que nous n’avons pas eu besoin de former leurs employés pour les faire opérer. »

Avec le recul, nous réalisons que l’aventure s’est avérée être profitable pour tout le monde : « ce n’était pas notre plan d’exporter nos produits, surtout pas en Amérique Centrale, mais nous n’avons jamais douté que ça ne puisse pas fonctionner! Nos employés étaient très fiers de participer à ce projet, on pouvait sentir l’effervescence dans notre usine. On peut dire que Victoriaville a planté son drapeau au Costa Rica! »

Industek peut se vanter d’avoir aidé le Costa Rica à devenir l’un des pays du sud avec le meilleur taux de recyclage.

Aujourd’hui, Empresas Berthier EBI traite plus de 65% des résidus du pays et permet à ses habitants de réduire leur empreinte écologique grâce à la compaction.

Pour reprendre un slogan d’une publicité de soupe dans les années 80 : « Y’a un petit peu de nous autres là-dedans! »

Partager cette publication